Sélectionner une page

Comment soigner une dermatite de contact

Existe-t-il un traitement pour la dermatite de contact ?

Dermatite de contact irritative et dermatite de contact allergique

La dermite irritative (ou de contact), est une maladie de la peau qui arrive lorsque la personne rentre en contact avec une substance à laquelle est elle allergique. C’est légèrement différent de la dermatite atopique.

Le système immunitaire alors se met en marche pour « expulser » les corps étrangers, et la peau s’enflamme. L’inflammation est un signe normal que notre corps fonctionne bien, la peau gonfle, le sang arrive pour nettoyer et réparer l’endroit irrité.

Ce qui n’est pas normal, c’est que le corps étranger soit considéré par notre organisme comme dangereux.

Le traitement naturel pour ce genre de dermatite ?

huile végétale et dermatite de contactJe conseillerais pour ce genre de dermite, avant tout de traiter avec une huile végétale mélangée avec de l’HE de Lavande Vraie pour ses propriétés cicatrisantes. L’HE de lavande vraie peut aussi être utilisée sur les enfants et les bébés, ce qui n’est pas le cas de toutes les huiles essentielles.

On peut aussi penser à un hydrolat qui est moins concentré que l’huile essentielle par exemple.

Concernant l’huile végétale, le choix est multiple : jojoba, nigelle, onagre ou encore bourrache (au choix)…

Ca c’est pour ce qui concerne le traitement naturel direct de la dermatite, mais il faut aussi voir pour un « traitement » de fond. Parce que les allergies se développent de plus en plus, et ce n’est pas normal.

Déjà, il faut savoir que nous développons plus d’allergies car nous ne sommes pas assez exposés aux corps étrangers étant enfant.

On évolue de plus en plus dans des lieux totalement aseptisés. Et on ne laisse pas nos enfants jouer dans le jardin, en contact avec la terre par exemple.

C’est une grave erreur, car l’exposition régulière a de petites quantités de bactéries au contraire développe nos défenses et nous accoutume.

Pour éviter la dermatite de contact, réduisons les allergiesdermatite de contact : c'est une allergie

Donc il en va de réduire les allergies, et pour ce faire, rien de mieux que de soigner votre mode de vie.

Bon alors en priorité, on évitera le contact avec l’allergène. Cela nécessite bien entendu de l’identifier, et donc d’être conscient de ce qu’on met en contact avec notre peau à l’endroit où la dermite est présente.

N’hésitez pas à noter et faire des tests pour savoir de quoi cela vient, afin ensuite d’éviter tout contact.

Travailler sur le fond pour ne plus entretenir son terrain allergique.

Ensuite, il faut travailler sur le fond, c’est-à-dire envisager de nettoyer son corps de l’intérieur pour que le système immunitaire se remette à fonctionner correctement. C’est ce que j’explique dans l’article sur les traitements naturels de l’eczéma.

Pour cela, on pensera à faire une transition alimentaire, et on tend à aller plus vers les fruits et les légumes, au maximum crus.

Rien de tel que de commencer chaque repas par une grande salade variée. Je vous conseillerai également de vous mettre aux jus de légumes.

Ils contiennent une importante quantité de nutriments très importants pour le corps.
On mange une grosse quantité de légumes d’un coup. Ils sont également excellents au gout.

Regardez ma vidéo sur les jus de légumes ici.

Vous pouvez en incorporer petit à petit à vos journées. Je vous conseille cet extracteur de jus si vous désirez vous y mettre (et je vous conseille d’investir sur la qualité, les extracteurs a bas coût vous coutent en nutriments, sont de moins bonne facture, et font moins de jus).

Attention aux produits animaux

On veillera également à éviter de manger des produits animaux, en tout cas au maximum. Ceci inclut le lait, et la viande / poisson. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut plus en manger (j’en mange encore), mais en manger nettement moins.

Plus votre état de santé est faible, plus il faut adopter des mesures draconniennes, dans un premier temps en tout cas.

Enfin, il faut aussi éviter les céréales contenant du gluten au maximum, ces céréales sont : le blé, l’orge, le seigle, l’avoine, le kamut, l’épeautre. Vous pouvez encore consommer du sarasin, du riz, du quinoa.

Les bonnes graisses sont de mise !

Mangez de bonnes graisses comme les oméga 3 présents dans les noix, amandes, noix de macadamia, etc.. et bien entendu dans les avocats, la coco (et son huile), le poisson gras.

On évitera les mauvaises graisses (celles présentes dans la viande, le beurre, et puis les graisses industrielles), pour se diriger vers toutes les bonnes graisses bien saines.

La peau, lors de la dermite, n’est pas suffisamment hydratée, et grasse. La barrière lipidique est trop faible, et c’est à ce moment là que la dermatite arrive. Donc mangez du gras, c’est bon pour votre peau.

N’hésitez pas aussi à vous complémenter notamment en spiruline, et en  chlorophylle qui sont d’excellents nettoyants du corps.

Et la dermatite de contact chez le bébé ?

Chez le bébé, il faut procéder quasiment de la même manière. C’est-à-dire qu’on évitera le contact avec l’allergène en priorité, et on cherchera à graisser sa peau au maximum avec une huile végétale, comme indiqué plus haut.

On peut remplacer le lait de vache par du lait végétal, le mieux étant évidemment de l’allaiter.

Un capital minéral faible

dermatite de contact chez le bébéSi le problème advient chez le bébé (comme chez l’adulte d’ailleurs), c’est signe d’un capital minéral très faible. Le problème, c’est que notre capital est transmis à notre enfant.

Si notre capital à nous est faible, alors celui de l’enfant sera encore plus faible.

Les réserves minérales s’épuisent, et l’enfant tombe malade. Car s’il naît avec un capital minéral faible, il l’épuisera plus vite. C’est pour cette raison qu’on voit de plus en plus de jeunes tomber malade assez tôt.

La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas trop tard, et qu’on peut veiller à augmenter son capital minéral pour l’aider ! 🙂

Pour la dermatite de contact au visage

On veillera à reproduire les mêmes étapes qu’au dessus. Cependant, ne pas oublier que les huiles essentielles ne doivent pas être mises trop près des yeux.

Mais sinon, on procède aux mêmes étapes : éviter l’allergène, reprendre son alimentation en main, se nettoyer de l’intérieur, et bien hydrater sa peau.

L’exercice physique encore et toujours !

On peut aussi veiller à faire de l’exercice plus régulièrement, et aussi faire des sauna et hammams. Le fait de transpirer lors d’un sauna permet à la peau d’évacuer ses toxines, et donc de la nettoyer en profondeur.

Pensez également au brossage à sec, une technique pour faire circuler la lymphe.
Elle se charge de nettoyer tout le corps, en sachant qu’elle circulera aussi bien avec une bonne séance de sport.

La lymphe n’étant pas connectée à une pompe (comme le coeur avec le sang), nous avons besoin de la faire circuler nous-même.

Plus d’explications dans cette vidéo.

Enfin, pour terminer cet article, je vous recommande aussi de ne plus vous savonner. Le savon agresse et assèche la peau (même un savon hypoallergénique et bio, et tout ce que vous voudrez).

La meilleure façon de laver sa peau, c’est avec de l’eau, et du brossage à sec. Pas besoin d’avoir de savon, c’est une économie !

Cela fait maintenant quelques mois que je ne me savonne plus, je témoigne de mon expérience ici.