Pourquoi la cortisone est un danger pour l’eczéma (diprosone…)

Comprendre l’eczéma pour mieux le soigner

Bon déjà, il faudrait qu’on se pose la question, de qu’est-ce que l’eczéma, comment ça vient, et qu’est-ce que la cortisone.

Alors pour commencer, sur ce blog nous parlons essentiellement de solutions les plus naturelles possibles, et même le plus souvent de régler les problèmes de terrain plutôt que de mettre des pansements (même naturels).

Donc cela signifie comprendre pourquoi notre corps réagit de cette façon, et faire les changements dans notre mode de vie nécessaires à la réparation du corps.

IMPORTANT > Le guide « 5 clés pour vous débarrasser de votre eczéma » est disponible gratuitement au téléchargement : Cliquez ici pour le télécharger

Parce que nous sommes persuadés que le corps est auto-réparant, et que s’il évolue dans les bonnes conditions, la réparation est impossible à stopper. Mais pour ça … faut-il encore être dans les bonnes conditions.

Il y a une loi qui s’appelle la loi de l’homéostasie, qui dit que tout corps laissé au repos, revient à son état d’origine (dans le cas d’un corps humain, la santé).

Donc, les solutions naturelles sont super pour accélérer le processus de guérison, et enlever la douleur que l’eczéma provoque. Mais elles ne doivent pas substituer un bon traitement de fond : un mode de vie plus sain.

Diprosone et eczéma

Les crèmes type diprosone sont a base de cortisone. Une hormone naturellement créée par le corps, a partir du cortisol, par les glandes surénales.

La cortisone est un puissant anti-inflammatoire. Donc elle vient contrer l’inflammation.

L’inflammation c’est quoi ?

Bepanthene et eczemaL’inflammation, c’est une réaction tout à fait normale du corps. C’est un mécanisme qui se met en place suite à une agression du corps (plaie, coupure, coup…etc). C’est un processus de réparation qui se met alors en place.

Le sang vient gonfler, on a donc la peau rouge, de la chaleur, et une douleur dans le plus souvent des cas. Elle permet ainsi au tissu de se réparer et cicatriser.

Sauf que la cortisone … bloque l’inflammation.

Donc on a un symptome, c’est le corps qui se met en marche pour évacuer l’intrus, et on s’oppose à ça.

L’eczéma s’en va, mais finit par revenir.

Le danger des crèmes à base de cortisone

Le danger, c’est qu’on crée une accoutumance aux crèmes à base de cortisone. Et aussi qu’on n’élimine pas le vrai problème, on ne fait que fermer les yeux face à un problème bien plus grand qui pourrait causer bien plus de dommages : notre mode de vie moderne.

Notre alimentation actuelle, par exemple, est pro-inflammatoire. Elle vient renforcer l’inflammation, ce qui se traduit chez certains par de l’eczéma (tout le monde réagit différemment), et on met dessus des crèmes à base de cortisone comme la diprosone pour soulager l’eczéma.

L’inflammation disparait, et on a l’illusion que ça fonctionne. C’est là qu’est le problème.

L’addition à la cortisone

cortisone et eczemaAu bout d’un moment se crée une addiction à la cortisone. Le corps s’habitue déjà à ne plus avoir à gérer l’inflammation, il devient fainéant.

Et ce qu’il se passe est gênant.

L’eczéma revient dès qu’on ne met plus de cortisone. C’est ce qu’il m’est arrivé. C’est-à-dire qu’il n’y a aucune cause d’eczéma, tout a été éradiqué, mais l’eczéma reste là. Parce que le corps a besoin de son « shot » de cortisone.

On rendre donc dans une addiction qui nous oblige à mettre de la cortisone. Nous sommes cortico-dépendant.

C’est pour cette raison que l’on conseille souvent d’arrêter la cortisone petit à petit. Ne pas faire un sevrage direct.

A NOTER > Accédez à plus de conseils exclusifs et NATURELS pour soigner votre eczéma au sein de notre guide 100% gratuit : Cliquez ici pour le télécharger

Ce que j’ai fait pour arrêter la diprosone

J’ai fait ce que tout le monde déconseillait : arrêter d’un coup. Ca a fonctionné pour moi, mais je vous conseille tout de même d’y aller progressivement si vous avez l’habitude d’utiliser des crèmes comme la diprosone).

J’ai remplacé ça par une crème naturelle à base de plantain. Mais vous pouvez aussi y aller avec de l’huile végétale (nigelle, jojoba, avocat…etc) et des huiles essentielles comme l’HE de Lavande qui a des propriété anti-démangeaisons, et cicatrisantes.

Lors de crises, essayez également l’argile verte.

Allez-y progressivement, tout en modifiant votre mode de vie.

La crème Dexeryl dans le cadre de l’eczéma

dexeryl et eczemaLa crème dexéryl est souvent citée pour l’eczéma. Elle ne contient pas de cortisone, donc me semble moins dangereuse, bien que LeMonde l’ait citée comme dangereuse à cause de la parafine qu’elle contient, même si on trouve maintenant difficilement les sources de cette affirmation.

La déxéryl aurait été mise en cause pour son contenu en parabènes, qui serait nocif pour l’organisme.

Bien que nous n’ayons pas autant de recul que sur les corticoides, voici ce que je pense de ce genre de crèmes : je fais très attention à ce que je met sur ma peau, et je me méfie de tout ce dont on peut faire la pub quelque part.

Tout ce qui est chimique et fabriqué en laboratoire. Peut-être que je passe à côté de bonnes crèmes, mais je m’épargne pas mal de mauvaises choses.

A la place, je vais plutôt chercher des solutions naturelles comme citées plus haut.

Vous pouvez consulter la liste des traitements naturels que nous conseillons ici.

Si vous utilisez de la Diprosone

Si vous êtes actuellement en train d’en utiliser, ou que l’on vous en a prescrit, sâchez que je ne recommande pas forcément un arrêt sec du traitement. Certains essaient mais finissent par retomber dedans.

Les étapes à suivre pour arrêter les crèmes type Diprosone :

1/ Commencez par rétablir un bon régime alimentaire : mangez beaucoup de fruits et de légumes

2/ Diminuez votre consommation petit à petit de diprosone

3/ En cas de crise d’eczéma, essayez en priorité les alternatives naturelles

4/ Modifiez petit à petit votre mode de vie : faites du sport, gérez votre stress, allez en nature, protégez vous des ondes, réglez vos conflits, méditez…etc.

5/ Evitez de savonner, car le savon agresse la peau, qui est déjà fragile, voici pourquoi je ne me savonne presque plus, et une alternative bien plus saine.

Share this Story