Sélectionner une page

Pourquoi les corticoïdes ne sont pas bons pour vous

Les corticoïdes sont contenu dans pas mal de crèmes comme la cortisone. Cette dernière est très efficace contre l’eczéma, mais n’est pas bonne à la santé sur le long terme.

Si vous devez en prendre, ne le faites pas seul, mais avec un médecin. Les complications peuvent être sévères, et évitez autant que vous le pouvez de prendre des corticoïdes.

C’est quoi les corticoïdes ?

Commençons par expliquer un peu ce que sont les corticoïdes : ce sont des hormones sécrétées naturellement chez l’Homme. Mais ils sont sécrétés à faible doses. On en prescrit dans de nombreux cas comme les cancers, mais aussi pour l’eczéma.

Les actions des corticoïdes

Les corticoïdes ont plusieurs actions :

  • l’augmentation du métabolisme glucidique et protidique
  • action anti-inflammatoire (c’est ce qui fait que les crèmes à base de cortisone réduisent si bien le symptome de la dermatite)
  • fait baisser la fièvre
  • aide à lutter contre la douleur
  • anti-allergique (autre point fort contre l’eczéma)
  • font baisser les défenses immunitaires

Les effets secondaires principaux

  • tcortisoneroubles métaboliques : prise de poids, répartition anormale des graisses, rétention hydrosodée, hypokaliémie, alcalose métabolique, ostéoporose (par augmentation du métabolisme protéique dans les os), fractures, retard de croissance chez l’enfant et l’adolescent, retard de cicatrisation, Ostéo-nécrose, protéolyse, apparition de vergetures, hypertension artérielle, dyslipidémie ;
  • troubles endocriniens : diabète, dérégulation de la synthèse naturelle de glucocorticoïdes à la fin du traitement, troubles du cycle menstruel (règles irrégulières), apparition (ou aggravation) d’une acné, pilosité excessive ouhypertrichose, fragilisation cutanée, ecchymoses ;
  • troubles digestifs : ulcère gastro-duodénal (les glucocorticoïdes augmentent la secretion d’acide par l’estomac), hémorragie digestive, sur ulcère gastro-duodénal, gastrite aigüe, entérite ou colite, pancréatite aiguë ;
  • troubles psychiques : euphorie, excitation, confusion, dépression ;
  • aggravation d’états infectieux : réveil du virus de la varicelle (d’où un zona), réveil de tuberculose, réveil de toxoplasmose, mauvaise lutte contre les états viraux en général (herpès, hépatite, etc.)
  • création de dépendance à la substance : plus vous en consommez, plus vous en voulez. Si vous devez arrêter un traitement à base de cortisone, il est fortement conseillé d’y aller progressivement, et de ne pas arrêter brutalement.
  • atrophie de la peau : a force d’absorber de la cortisone, la peau devient de plus en plus fine, et c’est irréversible