novembre 30

0 comments

Comment et pourquoi se passer de gluten quand on a de l’eczéma ?

Pourquoi est-il intéressant d’arrêter le gluten

Le gluten est une protéine contenue dans le blé. Elle est donc présente dans le blé, l’avoine, l’orge, le seigle ainsi que dans l’épeautre.

Il est naturellement présent dans ces céréales, c’est ce qui donne l’effet « liant » dans les gateaux, et le moelleux du pain par exemple.

Dès lors que vous le retirez, alors vous n’aurez plus cet effet liant, avec pour effet immédiat que vos pains / pates soient plus « friables ».

Toutes les farines, et les dérivés de ces céréales contiennent du gluten. On peut citer par exemple : les pâtes, le pain, les pizza, les galette, les biscuits…etc.

A partir du moment où c’est réalisé avec une farine, cela contient du gluten.

Sauf si ce sont des farines d’aliments qui ne contiennent pas de gluten.

Telles que la farine de coco, de riz, de quinoa, de noix…etc (on en trouve des tas en magasin).

Le gluten n’est pas correctement découpé par nos enzymes, et donc mal digéré. Il vient ensuite stagner dans nos intestins, et déclenche une réaction inflammatoire.

Cette réaction inflammatoire entraine parfois (même souvent) une porosité intestinale.

Celle-ci va ainsi lui permettre de passer au travers des intestins, sans avoir été découpé au préalable : cela veut dire qu’il devient inutilisable pour l’organisme, et devra donc être évacué tant bien que mal, tel un déchet.

Ainsi, dans sa globalité, il va venir vous encrasser. Est-ce le seul responsable de l’eczéma ? Non, je ne pense pas. Mais couplé à certains autres paramètres, il devient donc délétère.

Est-ce une mode ?

Depuis quelques années, on en parle de plus en plus. Si vous regardez bien, depuis environ 10 ans, on commence a en parler.

Il y a 10 ans, vous mangiez sans gluten, vous etiez pris pour un fou.

Les fameuses carrences. Et j’en passe.

Maintenant, c’est presque devenu normal.

Depuis que certaines stars ont annoncé avoir une alimentation sans gluten. On en a fait la publicité.

Et certains industriels l’ont bien compris et ont voulu s’engouffrer dans ce juteux marché. Ce que je ne leur reproche pas, mais qui n’est pas forcément sain non plus.

Donc on assiste à une recrudescence des maladies de civilisation comme l’eczéma, et on consomme de plus en plus de gluten. En tout cas, du même gluten (celui du blé moderne).

Il se pourrait bien qu’a force de consommer uniquement le même gluten, on développe des intolérances. On le digère pas entièrement, et que cela cause d’autres problèmes.

Toujours est-il que nous avons beaucoup de témoignages de personnes pour qui l’eczéma s’est amélioré suite à l’arrêt du gluten.

Est-ce que c’est suffisant ? Parfois oui, parfois non.

Comment arrêter le gluten ?

Ne plus consommer de blé

La première chose, cela va être d’arrêter votre consommation de blé, et des aliments qui contiennent du gluten. On va dire les aliments « évidents » :

  • Les pâtes (adieu pates de blé, bonjour pâtes de riz) : il existe maintenant pas mal de pates alternatives comme les pates de pois chiches ou de lentilles. Il faut s’habituer au goût. On a également pas mal de pâtes de riz qui sont utilisées depuis longtemps en Asie.
  • Les pates à pain / pizza / quiches / tartes : et oui, celles-ci contiennent de la farine de blé, donc du gluten. Donc on arrêtera les pizza sauf celles que l’on fait maison avec des farines sans gluten.
  • Le pain

On va dire que ça, c’est déjà la BASE. C’est ce qui en contient le plus / ce que l’on consomme le plus.

Changer de farines

L’étape n°2, ça sera de commencer à cuisiner un peu plus, et de changer vos farines. Fini les crepes à la farine de blé.

Je vous laisse chercher, mais vous avez plein de recettes disponibles dans des livres ou sur internet.

Vous allez devoir remplacer vos farines par celles ne contenant pas de gluten : coco, quinoa, patate douce, noix, etc…

A savoir : le petit épeautre contient un peu de gluten, mais beaucoup moins. Cela peut-être intéressant pour faire une transition, ou simplement alléger votre consommation de gluten.

Vous allez devoir apprendre comment fonctionnent ces farines, et comment remplacer. Cela va être une période de test, parce que chaque farine alternative a ses propriétés.

Certaines sont plus adaptées au sucré, d’autre plus au salé. Mais vous y arriverez, il vous faut juste le temps de vous adapter.

Ou bien vous faites comme moi : vous ne mangez plus de ça, et préférez les aliments bruts comme des légumes cuits au four, avec un bout de poisson par exemple.

Quand j’ai fait ma « transition », je mangeais simple : plus de quiches, de pizza, etc…

Attention aux aliments qui en contiennent

L’étape 3, cela va être de faire attention à tout ce que l’on ne soupçonne pas, mais qui en contient.

Par exemple : certaines sauces et condiment, préparations pannées, plats transformés, certaines charcuteries.

Pour ça, il va falloir lire les étiquettes. Si l’aliment contient une céréales qui a du gluten, on ne l’achète pas, ça on le sait déjà. S’il n’en a pas, mais que l’industriel a rajouté du gluten, alors cela sera précisé dans les ingrédients.

Et on ne l’achète pas.

Encore une fois, au début on doit tout regarder, ensuite, on prends des réflexes.

Autre remarque importante : si vous achetez tout en brut, et que vous transformez vous-même, ou bien que vous achetez au petit producteur local, alors vous serez plus tranquille.

Que faire au restaurant ?

Là où c’est plus dur, c’est au restaurant. On a de plus en plus de restaurant qui cuisinent des plats sans gluten (avec un petit épi de blé barré à côté pour le notifier).

Mais ça n’est pas encore la norme.

Pour ça, vous pouvez assez facilement trouver des plats sans gluten, qui sauront vous sustenter je pense.

Tout ce qui est riz n’en contient pas. Les légumes non plus. La viande et le poisson non plus.

Il faudra porter plus d’attention par contre aux desserts et partir sur des fruits / demander au serveur aussi.

Warning : les aliments estampillés sans gluten

On en parlait au début de l’article, le sans gluten est devenu une mode. Un peu comme la détox.

Ce qui ne rend pas service à la cause. Mais bon …

On a tout un tas d’aliments qui se sont développés en sans gluten (les pates, beaucoup de gâteaux, et de biscuits…Etc).

Mais il faut s’en méfier, car ils contiennent souvent beaucoup de sucres, ou d’autres farines néfastes, de maïs, et ne sont pas forcément mieux.

Notamment quand on a de l’eczéma, les intestins sont fragiles, et manger beaucoup de glucides peut être néfaste également.

Alors si vous réduisez le gluten ou l’éliminez totalement, ne remplacez pas par tous les produits industriels sans gluten.

Une fois de temps en temps, pourquoi pas. En faire une habitude non. Sauf si vous êtes vraiment coéliaque ou là, il faut manger 100% sans gluten, si vous n’avez pas été diagnostiqué(e) comme tel(le) alors mieux vaut manger un peu de gluten, que ce genre de produits.

Avant de partir, partagez cet article ❤️

0 shares

Tags


Ces articles peuvent également vous intéresser :


✅ Laissez un commentaire

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Formation accélérée 100% gratuite

Ma méthode en 6 étapes contre-intuitives pour apaiser vos démangeaisons et enfin retrouver le bien-être.

>