janvier 29

0 comments

Comment venir à bout d’un eczéma quand on a tout essayé ?

Nombreux de mes lecteurs me posent souvent cette question. Et c’est une bonne question, car je me la suis posée, il y a quelques années.

La bonne nouvelle c’est que je n’ai plus d’eczéma aujourd’hui, donc c’est le genre de questions qu’il faut se poser.

J’ai pour habitude de dire, au lieu de vous demander “pourquoi”, demandez-vous plutôt “comment”.

Effectivement “pourquoi ça arrive à moi et pas aux autres ?” est une mauvaise question dans le sens où elle vous place dans le rôle d’une victime.

Et une victime n’est pas en mesure de trouver des solutions, mais s’enferme dans son rôle.

Donc pour trouver les solutions à son eczéma, l’important est de commencer à se poser les bonnes questions. Et si vous êtes ici, c’est que c’est votre cas !

Comprendre que l’eczéma n’est pas une maladie “isolée”, mais que c’est un dysfonctionnement du corps.

Quand on commence à comprendre ceci, on va arrêter de faire des actions isolées. De chercher une crème, ou un traitement.

Car on sait maintenant que c’est dû à un dysfonctionnement, et qu’il faut trouver lequel.

C’est là où ça se corse.

C’est là où je perds 90% des gens.

Parce qu’il va falloir vous transformer en véritable petit enquêteur. Evidemment, mon cher Watson !

C’est ce que l’on fait dès le début dans le programme En Route Vers Une Belle Peau™ par exemple. J’apprends à mes membres à mieux se comprendre, et bien sûr on met en place des actions (alimentation, émonctoires, émotions qui sont les 3 piliers de la santé).

Quand on met en place des actions, on obtient des résultats.

Ils seront positifs ou négatifs. Ce n’est pas l’important. Car comme nous sommes des enquêteurs, et des scientifiques, nous allons noter ces résultats, et en tirer des hypothèses.

C’est la seule et unique façon de venir à bout de votre eczéma, de manière permanente.

Le meilleur moyen c’est d’être méthodique.

Manger sans gluten, sans produits laitiers, faire des détox…etc. Ca ne marche pas.

En fait, faire ça sans se poser de question, ça ne marche pas.

Suivre la mode ça ne marche pas.

Ça se trouve, le gluten ne vous fait rien. Ca se trouve vous avez déjà “optimisé” votre alimentation. Le problème ne vient peut-être pas de là.

C’est là qu’il faut avoir du recul (je sais, c’est dur), et essayer de regarder objectivement les résultats obtenus.

Parfois, on n’obtient pas de résultats, alors qu’on était sur la bonne voie, mais on n’a pas assez insisté, ou il fallait coupler une action avec une autre.

Parfois, c’est un problème d’ordre dans lequel on fait les choses.

Et ça, on ne peut s’en rendre compte que lorsque l’on a une démarche scientifique : noter, et observer les résultats.

Et on ne peut noter et observer que si on comprends un peu mieux le fonctionnement de l’organisme, et qu’on se forme. Parce que ce n’est pas quelque chose que l’on sait de manière innée. On n’apprends pas ça à l’école.

Pire encore, on sait de moins en moins observer et interpréter les signaux du corps.

Par exemple : maintenant je sais quand mon foie travaille plus dur qu’à son habitude. Il y a 5 ans encore, je n’en n’avais pas conscience.

Je sais aussi l’état de mes intestins en fonction de ma digestion, et de mes selles. C’est ce que j’apprends en priorité dans le programme.

Vous devez apprendre à vous observer.

Ensuite, vous suivez un plan “logique”.

Par exemple, peut-être que vous ne le saviez pas, mais le microbiote est une des clés de la santé et de l’immunité. J’en parle dans cet article.

Pour un microbiote en bonne santé, il faut des fibres, ce sont les prébiotiques.

Les fibres se trouvent dans les légumes, les céréales complètes, légumineuses et fruits. Sauf que si votre intestin est irrité, inflamé, vous ne pourrez pas tolérer les fibres.

Elles viennent irriter votre muqueuse intestinale.

Donc là, vous vous dites : ok mais par où commencer ?

C’est là où on se dit “j’ai tout essayé, et rien ne marche”. Et j’étais moi-même persuadé de ça. Mais ça n’est pas vrai, parce que même si vous avez essayé plein de choses, j’en suis certain, il vous manque un ou plusieurs éléments de l’équation.

Je vais être honnête avec vous : je ne l’ai pas non plus.

J’arrive maintenant avec l’expérience à avoir de bonnes intuitions quand je peux approfondir avec la personne concernée (en accompagnement individuel), mais si vous m’avez contacté par message en me demandant des conseils, ma réponse aura certainement été la suivante : je ne peux pas vous aider sur si peu d’éléments.

Le corps est une machine complexe.

Et donc, même si j’arrive à avoir de bonnes intuitions, je n’ai pas la réponse.

Par contre, une chose est sûre : il faut que vous appreniez à mieux vous connaître, et que vous vous formiez sur le fonctionnement global du corps humain.

Sans dire de devenir prix Nobel de médecine. Mais pour savoir ce qu’il se passe quand vous faites quelque chose.

Par exemple, quand vous mangez du gluten. Si vous testez l’alimentation sans gluten, sans avoir une vision holistique de la santé, il y a peu de chances que vous trouviez une solution viable.

La preuve en est : beaucoup de personnes qui viennent me voir me disent avoir testé un truc qui a marché, le truc était révolutionnaire. Mais … au bout de quelques semaines, ou mois, l’eczéma est revenu.

Des solutions naturelles ?

Bien sûr, il existe plein de solutions naturelles pour calmer les démangeaisons. Et je ne vous dis pas qu’il faut vous en priver.

Adopter de bonnes habitudes d’hygiène de vie, dans votre salle de bain aussi, utiliser des lessives, savons, déodorants hypoallergéniques, une filtration du votre eau de douche…etc.

Il y a plein de trucs à utiliser qui fonctionnent bien pour apaiser. Et ne vous en privez pas.

En conclusion

Si vous pensez avoir tout essayé, je suis moi-même persuadé que non. Et je pense que vous le savez sinon, vous ne seriez pas encore ici.

Vous devez donc apprendre à mieux vous connaître, et tester différentes approches, voir les résultats, pour tirer des conclusions. Vous apprendrez petit à petit à mieux vous connaître, et ainsi vous reglerez tous vos problèmes.

Nous sommes aussi tous différents. Certains ont des problèmes émotionnels importants à régler, d’autres ont des intestins fragiles de “base”. Il faut se connaître, et adapter ses habitudes et comportements.

Globalement, c’est ce que l’on vous apprend à faire dans le programme En Route Vers Une Belle Peau™, notre objectif avec la naturopathe avec qui je l’ai conçu, est de vous rendre autonome.

Le meilleur atout que vous ayez pour votre santé, c’est votre connaissance.

Aidez-moi à améliorer l’article : posez vos questions dans les commentaires ci-dessous, et je mettrais à jour l’article après vous avoir répondu.

Avant de partir, partagez cet article ❤️

0 shares

Ancien eczémateux, Charles s'est passionné de nutrition et des mécanismes de santé naturelle. Il aide maintenant les personnes ayant de l'eczéma a mettre en place une meilleure hygiène de vie.

En savoir plus

Charles


Ces articles peuvent également vous intéresser :


✅ Laissez un commentaire

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>