décembre 30

0 comments

Tout savoir sur l’eczéma de contact

L’eczéma de contact est une maladie inflammatoire de la peau causée par le contact avec une grande variété de substances. Cela peut provoquer une rougeur cutanée.

Cette affection peut être irritante ou allergique. La forme irritante, c’est-à-dire la dermatite de contact irritative, est la plus courante. Cette réaction cutanée non allergique survient quand une substance endommage la couche protectrice externe de votre peau.

L’eczéma de contact irritatif : qu’est-ce que c’est ?

La dermatite de contact irritative est une réaction inflammatoire de l’épiderme. Elle se développe à la suite d’une exposition à des composés chimiques naturels ou artificiels ayant une action irritante. Généralement, elle affecte les mains ainsi que la paume, et n’est pas contagieuse. On vous explique la nature non contagieuse de cette pathologie ici.

Elle n’est pas provoquée par une réponse immunologique spécifique. Ce n’est pas le cas des allergies au latex, aux métaux, à certains tissus, aux colorants ou à d’autres substances. Elle est uniquement due à un stress anormal de la peau.

En général, cette pathologie touche les adultes qui sont en contact direct avec des substances dangereuses au travail ou à la maison. Il s’agit notamment des solvants, détergents, désinfectants, résines synthétiques, toxines végétales ou animales, huiles, poudres abrasives, etc.

Tout le monde peut en être affecté. Cependant, les personnes les plus susceptibles d’en souffrir sont celles qui ont une peau sensible, délicate ou fragile. C’est particulièrement le cas de celles qui souffrent ou ont souffert de dermatite atopique dans leur enfance. Plus rarement, elle peut également toucher les enfants.

Les symptômes les plus courants de la dermatite de contact irritative sont les suivants :

  • rougeur (érythème),
  • brûlure,
  • peau sèche et desquamation,
  • démangeaisons (intenses à modérées),
  • gonflements,
  • petites bulles, papules ou cloques,
  • douleurs dans la zone cutanée affectée.

Causes de la dermatite

Il s’agit d’une réaction cutanée locale sans rapport avec les réactions allergiques. L’irritation de l’épiderme est déterminée par l’action dommageable directe exercée par des substances toxiques. Celles-ci pénètrent dans les couches externes de la peau. Il s’agit d’un phénomène qui est plus fréquent lorsque l’épiderme est caractérisé par la déshydratation, la desquamation et l’hypersensibilité. Cela peut aussi se produire lorsqu’il est affaibli par l’altération de la barrière hydrolipidique superficielle.

La déstabilisation de cette barrière, les lavages excessifs, le froid, le vent et l’exposition excessive au soleil rendent plus probable l’apparition de cette dermatite. Cela est possible, même après le contact avec la peau de substances non particulièrement agressives (savons et détergents d’usage courant, shampooings, déodorants, etc.).

Même certaines thérapies pharmacologiques (antibiotiques, antifongiques, produits anticancéreux, anti-acnéiques, etc.) et cosmétiques (crèmes exfoliantes, gommages, traitements anti-âge, etc.) peuvent avoir un effet sensibilisant sur la peau, intrinsèque ou secondaire à l’exposition au soleil.

Traitement

Dans cette partie de notre guide, nous essayerons de vous expliquer comment soulager cette maladie par différentes méthodes.

La prévention

Le moyen le plus sûr et le plus efficace de se protéger de l’eczéma de contact irritatif est la prévention. Celle-ci consiste essentiellement à éviter, ou du moins à réduire autant que possible, le contact avec les irritants.

Par exemple, vous pouvez porter des gants et des vêtements de protection appropriés pour éviter tout contact direct lorsque vous manipulez des composés à risque au travail ou à la maison.

D’autres précautions utiles sont le lavage soigneux, mais doux, des zones cutanées exposées à la fin de l’activité à risque. Il est également recommandé d’appliquer des crèmes protectrices spécifiques, à renouveler plusieurs fois par jour.

Les crèmes hydratantes et émollientes spécifiques pour les peaux sensibles protègent et aident à restaurer l’intégrité de la barrière cutanée hydrolipidique. Cela augmente ainsi la résistance de l’épiderme aux agents irritants.

Les traitements médicaux

Il convient de mentionner au préalable qu’il est important de combiner ces traitements avec des préparations protectrices et émollientes et l’élimination de la substance déclenchante.

Le remède traditionnel ici consiste en des crèmes à base de corticostéroïdes à appliquer sur la zone de la peau où les symptômes sont présents. Il existe de nombreuses formulations disponibles dans le commerce. Elles sont capables de réduire l’inflammation, les démangeaisons et les brûlures après quelques jours d’application régulière. Cependant, il faut éviter de réexposer la peau déjà sensibilisée au composé irritant. Pour l’utilisation correcte de ces crèmes, il est toujours conseillé de consulter son médecin.

Dans les formes les plus sévères, selon l’importance ou l’extension des symptômes, il peut être nécessaire de prendre des corticostéroïdes par voie orale.

Dans tous les cas, le traitement par corticostéroïdes topiques ou systémiques doit être prescrit et suivi par le médecin. Vous devez le suivre pendant de courtes périodes (2 à 3 semaines maximum). Respectez strictement les doses et la fréquence d’utilisation indiquées. Pendant le traitement, il est nécessaire d’éviter d’exposer la peau au soleil. En effet, les corticoïdes affaiblissent les défenses naturelles et augmentent le risque de modifications de la pigmentation, d’érythèmes et de coups de soleil.

Grâce à ces effets, l’application régulière de crèmes spécifiques permet de soulager en quelques heures la sécheresse, les irritations et les démangeaisons. Cela favorise la restauration d’une barrière épidermique stable et efficace, rendant la peau plus résistante aux agressions extérieures.

Les remèdes naturels

Vous pouvez essayer de trouver un soulagement grâce à des remèdes naturels. Cependant, gardez à l’esprit que consulter un médecin est le seul moyen de résoudre le problème à l’avance.

Pour apaiser les démangeaisons, la première règle est d’éviter de se gratter, afin de ne pas aggraver l’irritation. Dans le cas où les démangeaisons sont insupportables et s’accompagnent de légères rougeurs, essayez de calmer la peau affectée avec quelques tranches de concombre frais ou du beurre de coco.

Pour soulager les poussées, comptez sur les préparations toutes prêtes disponibles en herboristerie, comme le gel d’aloe vera. Appliquez le produit sur la zone affectée au moins deux fois par jour. Vous pouvez également prélever le gel directement de la feuille de cette plante.

L’homéopathie est également un excellent remède pour ceux qui souffrent de dermatite de contact irritative. Pour réduire les démangeaisons, les brûlures et les ampoules, vous pouvez compter sur les granules en concentrations de 5 ou 7 CH, à prendre 2 à 3 fois par jour.

Avant de partir, partagez cet article ❤️

0 shares

Ancien eczémateux, Charles s'est passionné de nutrition et des mécanismes de santé naturelle. Il aide maintenant les personnes ayant de l'eczéma a mettre en place une meilleure hygiène de vie.

En savoir plus

Charles


Ces articles peuvent également vous intéresser :


✅ Laissez un commentaire

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>

Dans quel cadre venez-vous sur ce site ?