décembre 22

0 comments

La coenzyme Q10

La coenzyme Q10 (ou CoQ10), c’est une enzyme produite naturellement par le corps humain, qui a une puissante action anti-oxydante. Elle permet de produire de l’energie dans la cellule, et est considéré comme une vitamine.

Avec l’âge nous en produisons de moins en moins.

Une coenzyme est une substance qui améliore ou est même directement nécessaire au bon fonctionnement des enzymes.

Les bénéfices de la CoQ10

Améliorer l’activité détoxifiante des cellules

Avec le temps, les cellules de la peau deviennent de plus en plus encrassées. Toute l’énergie qu’elle permet de créer fait que la cellule peut réparer les dommages et évacuer les toxines plus facilement, pour se maintenir en santé.

Cela lui permet de mieux utiliser les nutriments à sa disposition.

Réduit les dommages causés par l’exposition au soleil

L’exposition au soleil crée des radicaux libre dans les cellules de la peau. La CoQ10, par l’augmentation de l’énergie dans la cellule permet d’évacuer ces radicaux libres.

Elle stimule la production de collagène et d’élastine

Ces 2 substances permettent à la peau d’être plus élastique, et donc de fonctionner de manière normale. Le collagène est produit jusqu’à l’âge de 30 ans environ. Il apporte également la fermeté à la peau.

C’est un élément important pour la bonne santé de la peau.

Comment prendre de la CoQ10

Vous pouvez la prendre en gélule (donc complément alimentaire), ou bien directement dans les cosmétiques qui en contiennent, et qui sont de plus en plus nombreuses.

Est-ce intéressant dans le cadre de l’eczéma ?

Je pense qu’en consommer un peu, peut-être effectivement intéressant, mais cela ne doit pas être votre priorité, à mon sens.

Mais cela vaut le coup de faire une vraie cure si vous voulez le faire plutôt que de le faire “à moitié” avec une cure de 100 à 200 mg par jour, pendant 2 à 3 mois afin de tirer partie de tous ses bienfaits, notamment pour détoxifier les cellules en profondeur.

Comme elle permet de produire beaucoup d’énergie, et de vitalité, elle peut être intéressante aussi pour gagner en vitalité, et ainsi pouvoir faire une vraie détox.

En cas de sous-vitalité, la détox peut être un peu dangereuse, c’est pour ça qu’elle est déconseillée. Comme la CoQ10 permet de gagner en vitalité, tout en détoxifiant et réparant les cellules, c’est une bonne option, avant d’envisager une plus grosse détox des émonctoires.

Ubiquinone et ubiquinol, attention

La CoQ10 est disponible sous 2 formes, l’ubiquinone sa forme déjà oxydée, et l’ubiquinol, sa forme anti-oxydante.

Si vous avez au moins un de ces facteurs, il peut être intéressant de vous complémenter


– Vous avez plus de 40 ans
– Vous êtes fumeur
– Vous pratiquez une activité sportive plus de 2 fois par semaine
– Vous avez du stress (lire notre article)
– Vous consommez peu d’aliments frais
– Votre alimentation est déséquilibrée
– Vous avez une obésité sévère
– Vous avez pratiqué différents régimes à répétition
– Vous avez eu une maladie grave récente
– Vous avez de l’hypertension ou des problèmes cardiaques

Compléter par l’alimentation ?

Lorsque nous sommes en déficit de coQ10, pour arriver à des apports rien qu’avec l’alimentation est impossible, il nous faudrait 3,5kg de viande rouge, ou encore 1,6kg de cacahouette par JOUR !

Cette coenzyme est naturellement produite par le corps, mais quand elle n’est plus produite, compléter par l’alimentation est très difficile. C’est dans ces cas qu’une complémentation (au moins sous forme de cure) est intéressante.

Bien choisir son ubiquinol

Pour ne pas se tromper et faire un bon choix, voici quelques conseils.

La coQ10 ne se trouve pas en bio, le label n’est pas accessible aux molécules.

#1 – Le dosage

La première chose à considérer c’est le dosage de la gélule, car il est plus intéressant d’espacer les prises. La disponibilité sera étalée dans le temps, et on sera plus sur d’en assimiler une plus grande quantité si on le fait petit à petit.

#2 – La présence d’autres ingrédients intéressants

Notamment car l’ubiquinol s’oxyde facilement, la présence, par exemple, de vitamine C permet d’éviter qu’il ne s’oxyde trop vite.

#3 – La capsule

De préférence opaque pour éviter que la lumière ne puisse l’atteindre, et bien étanche a l’air afin d’éviter que la molécule n’ait un contact avec.

Et la CoQ10 dans les cosmétiques ?

De base, je n’irai pas dans cette voie, car je préfère utiliser des huiles végétales par exemple, plutôt que des crèmes de laboratoires.

Je préfère les bénéfices des HV plutôt que celui de la CoQ10 en application externe.

Cependant, je pense qu’il peut être intéressant d’en mettre dans une recette de soin maison à base d’huile végétale et de vitamine E, par exemple.

A confirmer bien entendu avec quelqu’un ayant des connaissances à ce sujet.

Ou alors dans une crème de labo, mais qui soit clean, et sans danger, et à utiliser en plus des HV ou émollients, pas en remplacement.

Vous avez maintenant plus d’informations à propos de la CoQ10.

Je préfère vous rappeler également que l’eczéma est surtout un problème de terrain, un organisme trop engorgé, et qu’il est très important de travailler sur son hygiène de vie.

Avant de partir, partagez cet article ❤️

0 shares

Ancien eczémateux, Charles s'est passionné de nutrition et des mécanismes de santé naturelle. Il aide maintenant les personnes ayant de l'eczéma a mettre en place une meilleure hygiène de vie.

En savoir plus

Charles


Ces articles peuvent également vous intéresser :


✅ Laissez un commentaire

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>