janvier 13

0 comments

Mes astuces pour réduire la gravité de mon eczéma

Voici un récapitulatif des choses que vous pouvez mettre en place pour réduire la gravité de votre eczéma.

On va commencer par parler des soins cutanés, puis nous aborderons l’alimentation et la nutraceutique, nous continuerons avec la gestion des émotions négatives puis nous finirons par quelques exemples de médecines alternatives.

Si vous ne l’avez pas encore lu vous pouvez lire l’article 4 conseils d’hygiène de vie pour apaiser vos plaques qui vous apportera des informations supplémentaires.

Prendre soin de sa peau

Les soins de la peau sont souvent la première chose à laquelle on pense quand se développe de l’eczéma.

De nombreuses huiles végétales ou macérâts huileux peuvent être de très bons alliés contre la dermatite.

En voici quelques-uns :

  • Macérât huileux de calendula, il possède des propriétés anti-inflammatoires, adoucissantes et assouplissantes.
  • Macérât huileux d’arnica, il possède des propriétés anti-inflammatoires, réparatrices et permet de lutter contre les douleurs musculaires et articulaires si l’inflammation s’est généralisée.
  • Macérât huileux de millepertuis, il possède des propriétés cicatrisantes, anti-inflammatoires et anti-bactériennes. Mais attention il est important d’appliquer ce macérât uniquement le soir car une des molécules présentes est photosensibilisante.
  • Huile d’argan, elle possède des propriétés anti-oxydantes, nourrissantes, réparatrices et protectrices cutanées.
  • Huile de souchet, elle est très nourrissante, protège la peau de la déshydratation et améliore son élasticité.
  • Mais aussi la chantilly de beurre de karité et d’huile de coco que l’on peut faire maison à condition d’avoir un robot puissant.

Si vous voulez en apprendre encore plus sur ce sujet vous pouvez lire l’article tout savoir sur les huiles végétales.

Les huiles vont surtout nous aider à nourrir la peau, cependant la déshydratation est aussi un problème pour les peaux atopiques comme les nôtres.

Il est difficile d’hydrater une peau de l’extérieur mais certains ingrédients comme le gel d’aloé vera et l’acide hyaluronique vont permettre de limiter la perte en eau.

Attention, il est important lorsque vous achetez ces produits de vérifier qu’il n’y ait pas d’alcool dans la composition car l’alcool va dessécher votre peau.

Pour le visage par exemple vous pouvez mettre dans votre main :

  • 6 gouttes d’huiles végétales
  • 1 pompe de gel d’aloé vera
  • 1 pompe de concentré d’acide hyaluronique.

Mélanger le tout et masser votre visage jusqu’à ce que le produit ait pénétré.

C’est simple, efficace, personnalisable et on peut le faire pour le visage mais aussi sur le corps.

Et pour ceux qui souhaitent plutôt utiliser de la dermocosmétique (parapharmacie) nous vous conseillons le baume intensif Topialyse des Laboratoires SVR car il ne contient pas d’ingrédients controversés et il a une note de 18,2/20 sur l’application INCI Beauty ce qui est assez exceptionnel pour ce type de produit.

Sinon il y aussi le Cérat de Galien qui est une préparation officinale dermatologique et qui est composé traditionnellement de cire d’abeille, d’huile d’amande douce, de borate de sodium ainsi que d’hydrolat de rose.

Il y aurait d’autres soins à citer mais on a encore plein de choses à voir ensemble notamment la nutrition et la nutraceutique.

Se tourner vers une alimentation anti-inflammatoire

Vous le savez surement notre alimentation à un impact direct sur notre peau.

Pour la dermatite atopique comme pour les autres maladies inflammatoires chroniques, il est important de se tourner vers une alimentation des plus anti-inflammatoire que possible.

C’est-à-dire, éviter le sucre raffiné, le gluten, les produits laitiers mais aussi les viandes rouges.

On est bien d’accord il n’est pas toujours évident de changer d’alimentation.

Et la limitation du gluten peut être un vrai challenge surtout quand on est capable de manger du pain avec ses pâtes !

On tient donc à vous rappeler d’être bienveillant avec vous-même en cas d’écart ou difficulté, nous avons une maladie déjà assez contraignante et frustrante. P

our en savoir plus sur le sujet, nous vous conseillons de lire les articles « Comment et pourquoi se passer de gluten quand on a de l’eczéma ? ».

Pensez à la nutraceutique

Pour ce qui est de la nutraceutique et des compléments alimentaires on peut se pencher sur plusieurs axes.

On va d’abord rester avec les propriétés anti-inflammatoires. Vous pouvez ajouter dans votre routine 2 tisanes par jour de fleur de Camomille romaine (Anthemis nobilis) ou partir sur des compléments alimentaires à base de millepertuis (Hypericum perforatum) mais attention les contre-indications qui sont nombreuses.

Dans la médecine chinoise, l’état de la peau et souvent relié à l’état du foie.

Il est donc judicieux de faire des cures de détoxification de cet organe.

De nombreuse tisanes (en herboristerie / pharmacie) existe mais aussi des compléments alimentaires avec des allégations tel que « confort hépatique ».

Les plantes qui possèdent de telles vertus et que l’on retrouve souvent sont, le radis noir, l’artichaut, le chardon-marie, bardane, fumeterre etc. En tout cas il est important de ne pas négliger son foie.

Il est également possible d’avoir recours aux probiotiques mais c’est un vaste sujet qui mérite un article à lui seul : « Comment votre microbiote affecte l’eczéma »

Bon nous avons abordé les soins, l’alimentation et les compléments alimentaires, je pense que c’est le moment d’aborder les émotions.

Prendre soin de son état émotionnel

Pour la plupart d’entre nous, notre état émotionnel est un facteur aggravant de notre maladie.

Il est donc absolument nécessaire d’apprendre à reconnaitre nos émotions pour mieux les gérer et ne pas uniquement les refouler.

Pour se défouler le sport est une bonne chose, malheureusement quand on a beaucoup d’eczéma la transpiration peut vite devenir une ennemie et on se voit donc laisser tomber le sport que l’on aime tant.

Pendant les crises vous pouvez vous tourner vers la marche et le yoga, ça permet de se vider l’esprit et de se détendre.

Essayer aussi d’introduire la méditation à votre routine du matin ou du soir. Vu qu’il est parfois difficile de rester immobile sans se gratter toutes les 30 secondes, pensez à la méditation guidée.

Pour lutter contre le stress, nous vous recommandons du magnésium.

C’est un oligo-élément indispensable et un allié anti-stress vous pouvez le consommer en complément alimentaire classique ou mettre 20g de sel de Nigari dans 1L d’eau et prendre 1 verre le matin à jeun pendant 3 semaines.

En ce qui concerne les plantes, elles peuvent être consommées sous différentes formes : infusion, teinture mère, compléments alimentaires…

Les plantes qui sont à la fois sédatives, anxiolytiques et qui induisent le sommeil sont l’eschscholtzia, la mélisse, la passiflore et la valériane.

Et les plantes adaptogènes (augmente la capacité du corps à s’adapter aux différents stress, quelles que soient leurs origines) sont le ginseng et la rhodiola.

Il est important de rappeler qu’il ne faut pas hésiter à vous faire aider par un psychologue si vous en ressentez le besoin que ce soit pour essayer de soigner d’anciennes blessures ou vous aider à gérer la vie avec une maladie chronique envahissante.

Mais les psychologues ne sont pas les seuls thérapeutes vers lesquels vous pouvez vous tourner : médecin homéopathe, acuponcteur, naturopathe, coach holistique et magnétiseur…

C’est important de trouver des solutions qui vous correspondent.

Voilà de bonnes pistes sur lesquelles vous pouvez vous pencher.

Ça peut potentiellement vous paraître beaucoup, mais au final c’est une maladie qui nous force à changer de style de vie, nous force à avoir une hygiène de vie impeccable.

Mais prenez les choses une par une, allez-y progressivement. Et vous commencerez à voir des améliorations.

Nous vous remercions d’avoir lu cet article jusqu’au bout. Prenez soin de vous et courage. N’oubliez pas de commenter et de le partager !

Cet article a été écrit par Auriane Oline, du compte Instagram Phytophileae. Elle poursuit un master en phytochimie & dermocausmétique et est elle-même atteinte d’eczéma.

Avant de partir, partagez cet article ❤️

0 shares

Ancien eczémateux, Charles s'est passionné de nutrition et des mécanismes de santé naturelle. Il aide maintenant les personnes ayant de l'eczéma a mettre en place une meilleure hygiène de vie.

En savoir plus

Charles


Ces articles peuvent également vous intéresser :


✅ Laissez un commentaire

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>